Rechercher

6 idées soutenues par les neurosciences pour éviter la surcharge au travail

Dernière mise à jour : janv. 19


Relever les défis du quotidien au travail implique optimiser la réalisation de tâches telles que la prise de décisions, la résolution de problèmes, la définition d'objectifs, la planification, le contrôle des émotions, la visualisation de situations que nous n'avons jamais vues auparavant, la pensée créative.


Ces tâches sont des combinaisons de 5 fonctions cognitives qui constituent la majorité de la réflexion consciente:

  • Comprendre: avoir de nouvelles idées à l'esprit et les garder suffisamment longtemps pour voir comment elles sont liées à des informations déjà présentes dans votre cerveau

  • Décider: garder les idées à l'esprit et les comparer les unes aux autres, émettre des jugements de valeur pour passer à l'action

  • Se souvenir: ramener à l'esprit un souvenir du passé

  • Mémoriser: concerne l'encodage, le stockage et la récupération (ou le rappel) des informations

  • Inhiber: faire appel à la capacité à éliminer de l'esprit les stimuli qui ne sont pas pertinents


Un peu de neuroscience de la surcharge au travail


Le principal siège biologique de la réflexion consciente est le cortex préfrontal.

Cette réflexion consciente implique des interactions biologiques profondément complexes parmi des milliards de neurones. À chaque fois que le cerveau travaille consciemment sur une idée, il utilise une ressource mesurable et limitée.

Le cortex préfrontal est donc utilisé de manière intensive et nécessite des ressources importantes pour fonctionner: c'est une ressource limitée dans un moment précis, et nous devons la gérer avec un contrôle rigoureux des dépenses.



6 actions basées sur les neurosciences pour une utilisation optimisée du cortex préfrontal au travail


Considérez la réflexion consciente comme une ressource précieuse à économiser

A chaque fois que vous utilisez votre cortex préfrontal, donnez-lui quelque chose d'important à faire. C'est une ressource limitée qui ne peut pas être gaspillée. Autrement dit: "arrêtez de perdre votre temps dans la "rumination et le ressassement".


Donnez la priorité à l'établissement de priorités

La priorisation implique toutes les fonctions mentionnées plus haut: comprendre de nouvelles idées, prendre des décisions, se souvenir et inhiber, tout à la fois. C'est comme un triathlon de tâches mentales.

Comme les couleurs des pistes de ski, il existe des tâches mentales qui sont vertes, bleues et noires. Prioriser, au moins dans une économie de la connaissance, est une course noire.

Faites-le lorsque vous êtes frais et plein d'énergie.

Utilisez la visualisation, des métaphores, des histoires

La représentation visuelle d'un concept active une autre région cérébrale, le cortex visuel dans le lobe occipital, à l'arrière du cerveau. Cette région peut être activée par des images réelles, ou par des métaphores et des histoires, tout ce qui génère une image à l'esprit.

Ces moyens (visualisation, métaphores et histoires), optimisent l'utilisation du cerveau parce que sont des constructions hautement riches en information. Tous ces processus ont évolué au cours de millions d'années, de sorte que cette partie de la machinerie cérébrale est très efficace.


Servez vous d'objets tangibles pour représenter des idées

Sortez les concepts de votre esprit et mettez-les dans le monde. Prenez un morceau de papier et notez les quatre grands projets de la journée. Utilisez des objets physiques, tels qu'une agrafeuse, un stylo et une règle pour représenter chaque projet.

Planifiez des blocs de temps pour différents modes de réflexion.

Divisez le travail en blocs de temps en fonction du type d'utilisation du cerveau plutôt qu'en fonction du sujet.

Les gens n'ont pas tendance à faire cela - ils ont tendance soit à travailler sur un projet à la fois, soit à répondre aux problèmes au fur et à mesure qu'ils surviennent, réfléchissant parfois à un niveau abstrait élevé, parfois à un niveau plus détaillé.


Prévoyez plutôt de réfléchir à un niveau abstrait élevé en un seul bloc, puis à un niveau plus détaillé en un autre bloc . Par exemple, si vous devez faire de l'écriture créative dans plusieurs projets différents, ce qui nécessite un esprit clair et frais, vous pouvez faire toute votre écriture créative un lundi.

Sortez des choses de votre tête

Ne réfléchissez pas quand vous n'y êtes pas obligé. Soyez discipliné pour ne pas prêter attention aux tâches non urgentes jusqu'à ce que ce soit vraiment essentiel que vous le fassiez.

Alexandra Osorio

Docteur en Psychologie - Neurocoach


40 vues0 commentaire